Pourquoi    "Court Jus"  ?

Aujourd’hui les réseaux d’économie solidaire (RES) connaissent en Italie un développement spectaculaire. Des circuits courts se sont mis en place entre les GAS (groupes d’achats solidaires) des grandes villes du Nord et du Centre (quelquefois plusieurs dizaines de groupes sur une grande ville) et des réseaux de coopératives agricoles du Sud. Ces coopératives du Sud en produisant dans des conditions écologiques et sociales exemplaires cherchent aussi à donner une autre image du Mezzogiorno souvent présenté comme inféodé aux maffias et à la corruption. Dans le même temps ces « court circuits » entre le Sud et le Nord combattent les tendances sécessionnistes (« protégeons nous entre riches ! ») qui se sont fortement développées au Nord.

 

 C'est à cette dynamique que nous voulons participer en faisant vivre cette association et en aidant de nouvelles à commencer. Plus globalement il s'agit de contribuer à partir d'un échange concret  ( les agrumes) à l'enrichissement des réseaux alternatifs. 

 

 


 

 

 

Une association.

Après un fonctionnement informel animé par deux mordus,  il s'est vite avéré  nécessaire de créer en 2012 une association officielle avec des statuts, et un conseil d'Administration car ces achats inhabituels prenaient une ampleur inattendue. 

 

Court Jus a donc pour objet de faire connaître et partager les initiatives des réseaux de producteurs, en particulier ceux   d'Italie du Sud,  qui  pratiquent, grâce aux "courts circuits" ,  une économie respectueuse de la terre et des hommes .

- Diffusion des recherches et pratiques de ces réseaux d'économie solidaire (Textes, photos, vidéos, expos...)

- Échanges culturels avec ces réseaux

- Faciliter les achats groupés des adhérents à ces producteurs, en se limitant aux produits non cultivés dans les Alpes du Sud (agrumes par exemple)Nous participons en Italie à des rencontres autour de ce qu'ils appellent le "Consumo critico" ( consommation critique)

 

Les adhérents organisent leurs achats groupés, mais bien d'autres choses encore....



 

Nos frères et sœurs

Nous aidons donc  d'autres associations à se constituer pour  vivre ensuite cette aventure à leur manière.

 

  Nos frères et sœurs  n'ont pas tous besoin de notre aide pour naître , mais tous ceux  qui sont en lien avec les galline felici ont en général le même état d'esprit ; à savoir acheter des agrumes, certes, mais aussi agir pour une économie réellement solidaire. Peu à peu , nous nous mettons en réseau les unes avec les autres. Depuis 2017, nos associations se retrouvent pour échanger et se mettre en réseau dans le collectif  " L'usine à GAS" (Groupes d'Achats Solidaires). c'est ce réseau d'amis des galline felici qui a permis de réaliser deux "Festas des courts circuits" et de lancer la première coproduction d'avocats avec les galline felici

 

 Nos amis

Sont nos amis tous ceux et celles qui comme nous ne se satisfont pas de cette économie ultra libérale du "renard libre dans le poulailler libre" et qui préfèrent la solidarité à la concurrence. Ceux là agissent pour changer les choses et nous aimons  être en réseau avec eux

 

On parle de nous.

Après une période de grande discrétion, tant nous avions peur d'être trop nombreux,  nous avons fini par accepter qu'on parle de nous   dans la presse ou à la radio car cela peut donner envie à de nouveaux collectifs de se former...ce qui se passe partout en France!