Les poules heureuses

C'est le nom que se sont donnés cette petite bande de copains dont le noyau dur se connaît depuis les années 80. D'abord simples paysans ayant repris les fermes de leurs parents ou grand parents, ils sont devenus militants du bio allant dans toute la Sicile convaincre les autres agriculteurs , dont beaucoup se sont moqués d'eux avant de se convertir eux même au bio en voyant la réussite de ces "fêlés". Ils créent leur "consortium" en 2012 où ils font entrer peu à peu de nouveaux producteurs. Ils associent en permanence les ventes d'agrumes avec une pratique militante de développement du bio en circuit court.

Roberto , plume infatigable, explique régulièrement pourquoi ils ont choisi ce nom de galline felici et quelle est leur histoire, ..... plus d'infos

Nos rencontres chez les galline felici

Ils sont très accueillants et ne demandent pas mieux que de faire visiter leurs fermes, ce qui renforce bien sûr le climat de confiance qui s'est établi entre eux et nous.  Sur leur site, de nombreuses pages sont en français... même si pour aller vite, ils ont recours au traductions Google assez particulières, cela vaut le coup d'aller voir!!

De plus en plus d'adhérents de court jus ou d'autres associations "sœurs" vont les voir et reviennent avec des carnets de voyages  afin de partager avec tous les adhérents leurs rencontres... plus d'infos

 

Vendre des agrumes, mais aussi....!

Pour faire leur "petite révolution tranquille"; les galline felici ne se contentent pas de faire de la vente directe, ils participent aussi à d'autres réseaux italiens qui militent pour des rapports de solidarité dans une autre économie non fondée sur la concurrence et le profit. Leur vision est politique au sens noble du terme et pour cela ils ne manquent pas d'imagination et d'énergie!.... Lire la suite

Derrière nos agrumes, des visages!

 

Le noyau dur s'est peu à peu élargi devant la demande grandissante, surtout en France. Les nouveaux producteurs sont d'abord des "poussins" dans le poulailler afin de faire leurs preuves avant d'être acceptés comme sociétaires du consortium. Beppe, "l'homme de campagne" a pour tâche de les conseiller mais aussi de contrôler leur travail. Peu à peu arrivent de nouveaux producteurs, certains sont en phase de conversion au bio, d'autres profitent de l'opportunité pour  abandonner un métier sans intérêt et reprendre des terres abandonnées par leur famille. Tous montrent un réel enthousiasme à cette aventure qui donne ou redonne du sens à leur vie...

Sur leur site vous pouvez connaître chaque producteur (pages en italien en attendant que nous les traduisions en français!)